Cinque Terre Italie

Des Cinque-Terre à New York : l’influence italienne sur la côte Est américaine

L’Italie a investi New York en 1630. Cette période a surtout été marquée par l’arrivée des immigrés et des investisseurs italiens. C’est à partir des années 1850 que l’influence de la culture italienne s’est réellement implantée pour s’étendre et accaparer les rues new-yorkaises. Une influence puisée depuis les entrailles de l’Italie, dont les Cinque Terre.

La culture italienne à New York

Il y a beaucoup à dire sur la culture locale de l’Italie. La mafia, venue s’installer à New York, a suffisamment inspiré Hollywood pour en réaliser plus d’un film. Mean Streets avec Robert de Niro met les Italiens sur un piédestal à la fois mythique et légendaire. Autrefois occupées par les Italiens, ces rues new-yorkaises sont aujourd’hui des destinations touristiques modernes extrêmement prisées. Une autre facette de la ville de New York expose le patrimoine italien avec ses innombrables cafés et ses rues dépaysées. Presque partout, les noms italiens sont inscrits sur les enseignes. Les Caffé Roma, Ferrera Caffé, Mullbery’s sont, par exemple, des lieux incontournables pour découvrir la culture locale. Bien évidemment, par culture locale, on sous-entend la culture italienne.

Culture Italie New York

Les traces des Cinque Terre à New York

New York s’est imprégné de l’Italie depuis le XIXe siècle. L’Italie a donc apporté une grande partie de sa culture dans les rues new-yorkaises, des spécialités culinaires à l’accaparement des quartiers comme Mulberry Street, en passant par la politique de gouvernance par les Little Italie. L’influence de la culture italienne était omniprésente jusqu’à l’avènement des investisseurs chinois dans les quartiers présumés typiquement italiens, comme Mott Street et Prince Baxter.

Même les quartiers de Brooklyn et de Queens ont vu l’implantation des Italiens. Cinque Terre, étant un groupement de villages typiquement italiens, ne peut être que le reflet du patrimoine italien sur les terres américaines de New York. Les influences se sentent, pas uniquement dans la communauté italienne à New York, mais aussi, et surtout dans les quartiers et les lieux investis par ces immigrés venus prendre part au rêve américain bien avant les années 1880. Nombreux touristes profitent aujourd’hui des atouts des quartiers italiens. Le tourisme francophone, entre autre, s’est accéléré grâce à l’application d’une demande de visa électronique appelé ESTA, apparut en 2008. Elle permet de se rendre aux USA en obtenu un evisa, dont la demande se saisie en ligne et l’obtention du document sous 72h. Bien plus simple !

Une influence italienne en Amérique

Bien que la belle époque de la domination de la culture italienne dans les rues de New York ne soit plus la même actuellement, les marques de ce passage seront gravées à jamais. Les rues de New York seront toujours ornées des paysages italiens forts. Une image qui attire une masse de touristes ces dernières années. Les saveurs de la Méditerranée seront également conservées dans les plats typiques des Cinque Terre.

Mais au-delà de la culture, les Cinque Terre et la ville de New York sont aussi tissés par un contraste ressenti relié par un passé commun. Cela fera de Cinque Terre une destination atypique où les Américains s’y retrouveront pourtant. Même constat du côté des habitants de Cinque Terre : New York est le morceau de l’Amérique qui a bien su accueillir la culture et le peuple italien. Un raccord qui va favoriser le lien des deux peuples, des deux villes issues de deux continents totalement séparés et différents, mais qui se reconnaissent étrangement.

Vue du large Coucher de soleil Ligurie

Voyager depuis les Cinque Terre jusqu’à New York

La communauté italienne à New York et les touristes américains préfèrent voir les merveilles des Cinque Terre pour un dépaysement total à l’italienne. Mais pas que ! Le flux de voyage depuis les Cinq Terre vers New York est aussi possible. Les aéroports internationaux de Gênes-Christophe-Colomb et l’aéroport Galileo-Galilei de Pise relient des vols internationaux en direction de la ville de New York.

Le flux de voyage depuis les Cinq Terre vers New York est majoritairement occupé par les touristes américains venus séjourner sur les lieux. Cette destination est aussi prisée par les locaux qui vont visiter les familles résidant à New York. La destination new-yorkaise est devenue une porte ouverte pour les Italiens, en raison de cette influence de la culture italienne implantée par les immigrés d’antan.

Que voir dans les Cinque Terre ?

Les Cinque Terre sont nichées au nord de l’Italie où les montagnes bordent les eaux de la mer Méditerranée. Composé de cinq petits villages, c’est un lieu touristique surprenant qui a conservé sans retouche l’esprit même du charme italien. Arrivée sur les lieux, impossible de manquer de beaux clichés offerts par son paysage atypique, pittoresque et quelques fois médiéval. Ces principaux villages sont Monterosso al Mare, Vernazza, Corniglia, Manarola et Riomaggiore.

Si vous voulez voir et apprécier les merveilles des Cinque Terre, vous avez trois choix de moyen de locomotion : en train, en bateau et à pied. Chacun a sa particularité, donc tout dépend de vos envies. En tout cas, les points de vue ne sont pas les mêmes avec ces différents moyens. Partout, les plats y sont succulents. Les petits cafés, pizzerias et restaurants proposent un menu typiquement italien.

L’immigration des habitants de Ligurie vers les Etats Unis et New York en particulier

Aux côtés des Irlandais et des Mexicains, les Italiens forment l’une des populations ayant le plus émigré vers les Etats-Unis depuis le début du XXème siècle. En général, quand on pense à cette immigration vers les USA en provenance d’Italie, on pense avant tout aux Siciliens. Mais l’histoire des habitants de Ligurie région d’Italie fût également très marquée par ce phénomène.

Ligurie Canogli Promenade

Histoire des habitants de Ligurie région d’Italie

C’est une histoire relativement méconnue, mais la Ligurie fût longtemps marquée par la pauvreté et l’émigration de ses habitants vers des terres nouvelles où le travail était abondant. En matière de date et contexte historique, on considère généralement que les premières vagues d’immigration d’Italiens vers le continent américain, en particulier vers les Etats-Unis et l’Argentine, a démarré avant les années 1860. Avant le Risorgimento, c’est-à-dire l’unification de l’Italie qui eût lieu au cours du XIXème siècle, la Ligurie est même la région italienne qui connaît la plus forte émigration. En quelques décennies, ont compte plusieurs centaines de milliers de Liguriens parmi le nombre d’immigrant vers les Etats-Unis. De Gênes à San Remo, en passant par Savone et les Cinque Terre, les Italiens du Nord fuient la misère et le manque de travail, mais aussi les troubles politiques. En effet, à cette époque, la France de Napoléon Bonaparte puis du Second Empire cherche à étendre son emprise sur la Ligurie et sur les régions alentours. Les revendications françaises, mais aussi autrichiennes plus au nord, conduisent les Liguriens qui craignent une invasion à quitter leurs terres pour rejoindre, par bateau le plus souvent, la terre promise que représente à cette époque les Etats-Unis, et New-York en particulier.
Enjeux économique et politique de cette immigration vers les USA

Si on place donc la date et contexte historique de l’immigration des habitants de Ligurie vers New-York et les Etats-Unis avant 1860, c’est parce qu’ensuite, l’immigration italienne vers ce pays est principalement constituée d’Italiens du Sud, en particulier venus de Sicile. C’est aussi à cette époque, à la fin du XIXème siècle et au début du XXème, que le nombre d’immigrant vers les Etats-Unis a fortement augmenté. Pour ce pays, les enjeux économique et politique de l’immigration ont toujours été immenses, surtout en ce qui concerne les Italiens. De nombreux habitants de Ligurie qui ont quitté Gênes ou les Cinque Terre pour les USA y ont rencontré le succès. C’est par exemple le cas de Domenico Ghirardelli, qui a fondé une chocolaterie très réputée dans la ville de San Francisco, sur la côte ouest. Mais c’est aussi le cas de Amadeo Giannini, Ligurien d’origine lui aussi, qui fonda à New-York l’ancêtre de la fameuse Bank of America au tout début du XXème siècle. Ce phénomène d’immigration est donc important à double titre : d’une part en ce qui concerne l’histoire des habitants de Ligurie région d’Italie, et d’autre part pour expliquer l’histoire de l’immigration vers les USA.

Hide