Le Sciacchetrà, le vin des Cinque Terre

Le Sciacchetrà, le vin des Cinque Terre

Le Sciacchetrà est un vin doux produit dans les Cinque Terre à partir de cépages autochtones. Dans le Parc National des Cinque Terre, les vignes sont cultivées en restanque à flanc de falaise face à mer et semblent défier les lois de la gravité. Dans les Cinque Terre on produit des vins blanc secs en appellation DOC Cinque Terre et le Sciacchetrà.
Ce précieux nectar est produit tout autour des cinq villages des Cinque Terre : Monterosso, Vernazza, Corniglia, Manarola et Riomaggiore avec une extension jusqu’à Tramonti di Biassa et Tramonti di Campiglia.
Cette situation exceptionnelle, ce terroir si particulier, ce microclimat unique de la région associés au savoir-faire des vignerons locaux sont à l’origine du fameux Sciacchetrà.

Un peu d’histoire…

La culture de la vigne dans la région daterait du début du 12ème siècle. Les archéologues ont trouvé des traces des premières restanques en pierres sèches et de graines l’attestant.
Un vin, la Vernaccia, produit dans cette zone de Ligurie, sûrement autour des villages de Vernazza et Riomaggiore, est cité dans de nombreux ouvrages. Ainsi Dante le site dans l’un de ses poèmes. En Avignon au 14ème siècle, ce vin était utilisé en sauce pour la préparation des anguilles.

Ce n’est qu’au 19ème siècle, dans un recueil de Telemaco Signorini, qu’apparait le nom de Sciacchetrà. Le terme fait référence à l’action d’écraser le raisin en patois local.

A la fin du 19ème siècle l’Europe est frappée par le Phylloxera qui détruit une grande partie des vignobles. ce puceron importé des Etats-Unis anéanti l’économie viticole des régions touchées. Les Cinque Terre étaient à l’époque enclavées et difficilement accessibles ce qui a retardé l’arrivée du Phylloxera. C’est au début du 20ème siècle que le vignoble de Riomaggiore est touché causant l’effondrement de l’économie locale. S’en suit une émigration massive des habitants des villages des Cinque Terre vers les grandes villes.

Après une période d’embellie les vignes sont replantées avec des cépages hybrides, plus résistants mais sur une surface moindre. Dans les année 60 et 80, la région connait malheureusement une nouvelle vague d’émigration. Les cultures sont abandonnées.
Le renouveau du vin des Cinque Terre aura lieu au milieu des année 80 l’organisation d’une vraie filiale commerciale autour de la Cooperativa Agricoltura.
Une renaissance assez tardive, prés de 50 ans après l’enregistrement de l’appellation DOC Cinque Terre Sciacchetrà.
Le vignoble des Cinque Terre aujourd’hui encore classé patrimoine en péril par l’UNESCO. La production reste limitée avec 2300 hectolitres et 6250 pieds sur les 70 ha de Sciacchetrà.

Un terroir particulièrement favorable

Le nature du terroir est déterminante pour l’identité et la qualité du vin. C’est la combinaison de plusieurs facteurs tels que la situation des vignes, le climat, l’orientation des pieds et des grappes par rapport au soleil, la lumière directe et indirecte avec la réflection de la mer.
Dans les Cinque Terre les vignes,flanquées en restanques au-dessus de la mer profitent d’une orientation optimale au soleil. Les vents marins permettent de limiter les épisodes de gel en hiver et d’extrême canicule en été.

Vignoble des Cinque Terre
Vignoble des Cinque Terre

La culture de la vigne dans les Cinque Terre

Dans les Cinque Terre la culture de la vigne est une affaire de tradition et de réglementation.
En effet l’appellation DOC Cinque Terre Sciacchetrà impose un certains nombres de critères dont la provenance des raisins par exemple. Ces derniers doivent être issus d’une cuture montagneuse exclusivement.
Beaucoup des techniques de culture sont aussi une affaire de culture et de savoir-faire. Les grappes sont par exemple taillées plus basses que dans les autres vignobles pour limiter la prise aux vents et l’excès d’ensoleillement. Les vignes sont guidées sur des pergolas d’un mètre maximum.

Vignes au soleil dans les Cinque Terre
Vignes au soleil dans les Cinque Terre


Le Trenino est également une particularité locale. Il s’agit d’un système de monorail installé dans les années 80. Ce petit train à crémaillère permet d’accéder aux parcelles les plus éloignées sur les pentes les plus abruptes. Ce mécanisme a largement simplifié certaines étapes de la culture comme les vendanges.

La vinification du Sciacchetrà

Tout commence avec la sélection des grains de raisin. A la base ces grains sont déjà assez petits et sucrés. Le raisin est ramassé lorsque le processus de maturation est à son maximum voir en léger déclin quand le fruit commence à sécher.
Pour enrichir encore le raisin en sucre, les grappes sont séchées et ventilées jusqu’optenir une teneur en sucre de 14g/L.
La fermentation est assez lente du fait de l’action du sucre qui ralenti l’effet des levures.
Pour 1L de Sciacchetrà il faut compter 10kg de raisin environ. Le produit final est un vin liquoreux qui présente 17° l’alcool environ.
C’est un vin à la robe jaune pâle qui tourne sur l’ambre au fil des années.

Servir du Sciacchetrà

Le Sciacchetrà se sert traditionnellement en dessert pour accompagner des gâteaux secs.
C’est un vin doux avec une belle longueur en bouche. On évitera de la servir avec un met trop sucré pour éviter l’excès de sucre et dénaturer l’équilibre.
Ce qui fait la beauté de ce produit c’est justement cet équilibre entre le sucre et la fraicheur du vin.
Le Sciacchetrà est vendu dans des bouteilles de 37,5cl. Il gagne en complexité et en qualité au fil des années.

Le Sciacchetrà n’est pas facile à trouver en dehors des Cinque Terre. Certains sites en proposent à des prix souvent exorbitants. Notre conseil est d’en ramener de votre séjour sur place ou de consulter les sites de vente de vin ligne italiens directement tel que WineShop.it
Acheter du Sciacchetrà

 L’abus d’alcool est dangereux pour la santé, à consommer avec modération 

%d blogueurs aiment cette page :